webleads-tracker

Les temps forts de l’année 2017 pour IBM i

  • Les temps forts de l’année 2017 pour IBM i

    Nous sommes début 2018, c’est donc le moment de faire le bilan de 2017 et de se remémorer les faits les plus marquants de l’année pour IBM i ainsi que pour l’ensemble de la communauté « midrange ». Des deux Technology Refresh à la disparition programmée d’IBM i 7.1, en passant par des rachats et des failles de sécurité, l’année a été très chargée.

    Pourtant, tout a commencé plutôt innocemment en …

     

    Janvier

    IBM n’a pas changé le nom de sa plateforme depuis longtemps. En fait, le nom n’a pas changé depuis 2008, formant une série ininterrompue de sélections qui pourrait même concurrencer le quarterback des Giants Eli Manning. Mais « Big Blue » n’a pas pu s’empêcher de modifier le nom du département auquel appartient IBM i. Ils ont ainsi annoncé en janvier que le département Power Systems serait renommé Cognitive Systems.

    https://www.itjungle.com/2017/01/30/power-systems-now-cognitive-systems/

     

    La sécurité était dans tous les esprits du LUG. Pendant la conférence de janvier, les questions de sécurité ont dominé l’agenda, notamment les discussions des experts en sécurité d’IBM sur la manière de configurer correctement la machine, et sur des problèmes de sécurité de haut-niveau. Les failles « HeartBleed » d’OpenSSL étaient toujours dans tous les esprits, mais le piratage d’Equifax n’avait pas encore eu lieu. C’était le bon temps :

    https://www.itjungle.com/2017/01/25/discussed-big-lug-meeting/

     

    Nous savions depuis quelques temps que les jours d’IBM i 7.1, dont le lancement par IBM remonte à 2010, étaient comptés. Mais nous ne savions pas à quel point IBM était déterminé à s’en débarrasser définitivement jusqu’à ce mois de janvier, quand IT Jungle a appris qu’IBM n’allait plus supporter les derniers algorithmes de chiffrement TLS. Malgré le fait que plusieurs entreprises IBM i 7.1 aient vu leurs communications arrêtées lorsque leurs partenaires commerciaux rejetaient leurs codes obsolètes, IBM a déclaré que les nouveaux codes ne seraient pas ajoutés à l’ancien OS.  

    https://www.itjungle.com/2017/02/01/lack-ciphers-ibm-7-1-raises-concern/

     

    Février

    Le Db2 pour la base de données i a été le grand gagnant de la première Technology Refresh (TR) de l’année, qui a présenté IMB i 7.2 TR6 et 7.3 TR2. Un support JSON amélioré en SQL complète la liste de nouveautés, alors que d’autres fonctionnalités, telles que les fonctions LISTAGG, ont également amélioré la base de données. Au niveau de l’open source, la dernière version a apporté de nouveaux outils tels que sync, Wget et cUrl. Le client basé sur Java, Access Client Solutions, n’a pas non plus été oublié.

    https://www.itjungle.com/2017/02/20/sql-database-shine-next-tech-refresh-approaches/

     

    IBM vous aime. Vraiment. Et il l’a prouvé à l’occasion de cette Saint-Valentin quand il a présenté à la communauté « midrange » une carte venue tout droit du cœur – ou peut-être était-ce une carte processeur, en fait.  Le Power S812 à socket unique, aux performances revues à la baisse, ou « IBMini », comme l’appelle affectueusement TPM, a été un premier signe à la prise de conscience croissante que de nombreuses entreprises IBM i n’avait pas besoin – et ne voulaient donc définitivement pas supporter le coût – de toute la puissance de traitement de la gamme Power8 d’IBM – une gamme en mode turbo et suralimentée. Espérons que nous verrons davantage ce genre de raisonnement dès le début du cycle Power9.

    https://www.itjungle.com/2017/02/20/ibm-gives-midrange-valentines-day-processor-card/

     

    Nous savons tous qu’IBM i ne nécessite pas d’administrateur de base de données – pas comme ces serveurs Unix et Windows qui nécessitent une surveillance constante. Mais qui aurait pu deviner que nous allions devoir recruter des ingénieurs en base de données ? Un nombre croissant d’utilisateurs IBM sont convaincus que, étant donné la complexité et la capacité accrues de la base de données intégrée Db2 pour i, les moyennes et grandes organisations devraient réellement envisager d’élargir leurs équipes avec un ingénieur en base de données compétent.

    https://www.itjungle.com/2017/02/15/hire-ibm-database-engineer/

     

    Mars

    La transformation numérique est une de ces expressions toutes faites que les professionnels du marketing technologique aiment brandir à tout bout de champ pour vous faire croire que votre équipement IT actuel est tellement obsolète que vous allez être définitivement dépassé. Mais est-ce qu’il ne s’agit que de ça ? Nous avons été fouiller les intrawebs pour découvrir les logiques qui existent derrière les effets de mode, et nous vous avons résumé tout cela dans un format extrêmement clair pour vous, chers lecteurs.

    https://www.itjungle.com/2017/03/08/ibm-shops-know-digital-transformation/

     

    Comment dites-vous à IBM les fonctionnalités que vous voulez voir ajoutées à IBM i ? Il existe toute une variété de méthodes pour communiquer ses besoins techniques à « Big Blue », la plupart à travers des groupes d’utilisateurs et des associations de vendeurs. Mais plus tôt au cours de l’année, IBM a lancé un nouveau processus personnalisé de formulation des demandes. Il s’agit d’IBM RFE Community, un forum web où les utilisateurs peuvent proposer de nouvelles fonctionnalités et voter pour leurs favorites. En raison de sa transparence et de sa capacité à rassembler la communauté « midrange », RFE Community est peut-être une des meilleurs choses qui soient arrivées à la plateforme cette année.

    https://www.itjungle.com/2017/03/15/vote-new-ibm-functionality-rfe-community-program/

     

    La parution de l’étude Marketplace IBM i est devenue une sorte de tradition de printemps pour HelpSystems, qui organise l’enquête. L’étude de cette année a fourni une pléthore de données à propos de notre chère plateforme, dont une statistique en particulier sur la « nervosité » des clients IBM i. Pour faire court, les entreprises utilisant IBM i sont moins nerveuses ces derniers temps – c’est-à-dire, moins susceptibles de quitter le navire et d’abandonner l’utilisation de la plateforme.

    https://www.itjungle.com/2017/03/22/ibm-base-not-jumpy/

     

    Avril

    En avril ne te découvre pas d’un fil – et en mai, fais ce qu’il te plaît. IBM a suivi le dicton à la lettre en annonçant un nouveau plan pour offrir aux fournisseurs de cloud un prix spécial sur IBM i, mais qui exclut le reste de la base installée. Évidemment, IBM veut épargner aux fournisseurs de service d’infogérance le coût de licence du système d’exploitation, grâce à une enchère pour améliorer ses références en matière de cloud.

    https://www.itjungle.com/2017/04/03/msps-get-monthly-ibm-pricing-not-everyone/

     

    Chaque année, PowerTech publie son rapport sur l’état de la sécurité, et chaque année, le bilan est plutôt sombre. Le rapport de cette année explique combien de systèmes IBM i fonctionnent sans aucune des mesures préventives de sécurité normalement requises, telles que des mots de passe complexes, peu de super-utilisateurs, et des contrôles sur l’accès au réseau et sur les programmes de sortie. Il n’y a plus qu’à espérer que la situation s’améliore en 2018. (On peut toujours y croire !)

    https://www.itjungle.com/2017/04/24/state-ibm-security-seven-areas-demand-attention/

     

    Mai

    IBM a officiellement débranché la prise de l’IBM i 7.1 au cours du mois de mai, et a annoncé que ses clients avaient jusqu’au 30 avril 2018 pour migrer du système d’exploitation vieillissant, sans quoi ils devront continuer sans support technique. C’était prévu de longue date pour IBM i 7.1, qui commençait à trahir son âge, et cette mesure est nécessaire pour inciter les clients à se tourner vers des systèmes d’exploitation plus modernes.

    https://www.itjungle.com/2017/05/22/say-sayonara-ibm-7-1-next-spring/

     

    Le monde entier a connu un réveil douloureux mi-mai, lorsque le ransomware WannaCry a infecté des centaines de milliers d’ordinateurs à travers le monde. Aucun serveur IBM i n’a été touché, du moins à notre connaissance. Mais cet épisode a été une piqûre de rappel brutale de la nouvelle forme, dangereuse et frauduleuse, prise par les malwares.

    https://www.itjungle.com/2017/05/17/wannacry-ibm-pros-need-know/

     

    IBM a lancé un nouveau service de récupération après incident appelé Geographically Dispersed Resiliency (GDR), qui vous autorise à prendre un système de partitionnement logique (LPAR) d’un serveur IBM i pour le redémarrer sur un autre serveur IBM i. IBM affirme que le logiciel, développé sous AIX et qui se contrôle depuis une console PowerVC, développé sous AIX, est très facile d’utilisation.

    https://www.itjungle.com/2017/05/03/ibm-bolsters-disaster-recovery-gdr-ibm/

     

    Juin

    L’AS/400 a eu 29 ans le 21 juin. C’est sans aucun doute une très longue vie pour une plateforme informatique. Mais avec plus de 100 000 organisations qui utilisent toujours la plateforme IBM i ou ses versions précédentes, l’AS/400 a encore de beaux jours devant lui. Alors que le cap des 30 ans approche, nous surveillerons de près les conséquences pour les utilisateurs de l’IBM i.

    https://www.itjungle.com/2017/06/21/seven-bright-spots-ponder-as400s-29th-birthday/

     

    IBM accélère les livraisons de ses premiers serveurs Power9, mais vous ne les verrez pas tourner sous IBM i. Non, il ne s’agit pas d’une erreur de la part d’IBM – cela fait partie de leur stratégie pour gagner la guerre du « scale-out » des charges de travail sous Linux. Oui, la puce de 14 nanomètres finira par arriver sur la plateforme, et cela devrait être fantastique, une ode à la gloire du « scale-up ». Mais il est clair que les serveurs multiprocesseurs symétriques (SMP) qui tournent sous IBM i ne sont pas la priorité pour Power – les priorités sont plutôt le « scale-out » des big data et des charges de travail de l’intelligence artificielle.

    https://www.itjungle.com/2017/06/05/ibm-aix-wont-get-power9-2018/

     

    Db2 pour i est au cœur du serveur IBM i, et ce mois-ci les utilisateurs IBM i ont eu une nouvelle alternative pour maintenir cette base de données, puisque Rimini Street a annoncé qu’il fournirait un support opérationnel pour les pannes et les réparations, la détection des erreurs, le dépannage, ainsi qu’une assistance pour configurer la base de données.

    https://www.itjungle.com/2017/06/26/db2-support-now-offered-rimini-street/

     

    Juillet

    Parmi les utilisateurs IBM i, l’expression « infrastructure hyper-convergée » (HCI) est probablement peu prononcée. Mais HCI est la phrase du jour parmi les spécialistes les plus malins qui vendent du matériel aux data centers. Prenez une bonne dose de puissance de calcul et de stockage, reliez-les ensemble avec des connexions à haut-débit, virtualisez le tout avec un logiciel, et voilà – HCI ! Mais comme TPM se le demande, est-ce que l’HCI offre quelque chose de si différent par rapport à ce que l’AS/400 fait déjà depuis longtemps ? Les deux approches ont des différences majeures, et les comprendre vous donnera une longueur d’avance pour voir dans quelle direction ira cette magouille de serveurs.

    https://www.itjungle.com/2017/07/17/getting-hyperconverged-power-systems/

     

    En deux jours seulement, le fabricant de logiciels à haute disponibilité Vision Solutions a été impliqué dans une série de transactions qui ont abouti à son rachat par un fonds d’investissement privé, puis à sa fusion avec Syncsort, un fournisseur d’ETL pour les mainframes et pour les clusters big data. Tant qu’ils y étaient, ils ont aussi acheté Enforcive, une entreprise de logiciels de cybersécurité IBM i.

    https://www.itjungle.com/2017/07/10/vision-buys-enforcive-gets-sold-merged-syncsort/

     

    Août

    Externaliser est devenu un moyen assez classique de baisser ses coûts, et IBM est connu pour y recourir allègrement. Mais nous ne nous attendions pas à ce que cela concerne aussi IBM i – pas comme ça en tout cas. En août, nous vous avions dit comment IBM a externalisé auprès de HelpSystems le développement de plusieurs de ses produits phares, dont le Rational Developer pour i (RDi), PowerHA System Mirror pour i, et Recovery and Media Services (BRMS). Ils ont fait la même chose pour Cloud Storage Solutions, qui a été co-développé par Rocket Software. Peut-être ont-ils aussi besoin d’aide avec TIMI ?

    https://www.itjungle.com/2017/08/07/ibm-gets-development-help/

     

    Pourquoi ne pas overclocker les puces Power qui font tourner IBM i ? Intel n’a pas été capable d’aller jusqu’à 10GHz, mais IBM pourrait le faire avec sa gamme Power, notamment avec le Power8 et le Power9, qui ont des vitesses de cadençage d’environ 4MHz mais qui peuvent tourner beaucoup plus vite. Les utilisateurs IBM i n’ont peut-être pas besoin d’une capacité accrue pour des charges de travail transactionnelles classiques, mais imaginez à quel point les calculs de données pourraient se faire beaucoup plus rapidement.

    https://www.itjungle.com/2017/08/28/not-overclock-power-chips-ibm/

     

    Septembre

    IBM a sorti un nouveau rapport sur le coût global de propriété (Total Cost of Ownership, ou TCO) qui offre des arguments très pragmatiques en faveur de la plateforme IBM i. Comparé aux duos de la plateforme X64 avec Windows/serveur SQL (1,2 million de dollars) et avec Linux/base de données Oracle (1,3 million de dollars), la combinaison d’IBM i et de Db2 pour i sur les Power Systems gagne haut la main avec 430 000 dollars, sur la base d’une comparaison de TCO sur 3 ans.

    https://www.itjungle.com/2017/09/13/ibm-tco-advantage-widens-according-reports/

     

    A quoi ressembleront les futurs serveurs Power9 ? On attend d’eux qu’ils aient environ deux fois le peps des serveurs comparables faisant tourner Power8. Avec les serveurs d’entrée de gamme Power8 contenant 10 000 CPWs, il y a donc un besoin criant de revoir à la baisse un serveur Power9 d’entrée de gamme pour attirer les charges de travail d’IBM i. Est-ce qu’IBM se conformera aux recommandations de TPM ? Nous verrons bien !

    https://www.itjungle.com/2017/09/25/necessity-power-systems-911/

     

    Octobre

    La Technology Refresh de l’automne a apporté son lot de nouvelles fonctionnalités pour IBM i 7.2 et 7.3, dont un support pour publier en JSON dans Db2 pour i, le nouveau serveur Nginx Web, de nouvelles fonctionnalités RDi, de nouveaux processeurs cryptographiques, des améliorations à Db2 Web Query, et bien plus.

    https://www.itjungle.com/2017/10/04/trs-ibm-7-3-7-2-enhancements-no-big-surprises/

     

    À la suite du piratage massif d’Equifax, qui a compromis les données de 143 millions de personnes, les experts en sécurité de tous bords y sont allés de leurs conseils – tardifs – sur les mesures de prévention qu’ils auraient mis en place pour éviter la faille de sécurité. La ritournelle habituelle consistait à se fier au chiffrement de la base de données, mais cet expert en sécurité IBM i explique pourquoi cette stratégie pourrait ne pas être une si bonne idée.  

    https://www.itjungle.com/2017/10/02/encryption-not-silver-bullet/

     

    Novembre

    Avec Power9 qui se profile à l’horizon, IBM a ouvert les vannes sur ses vieux équipements Power8 en concoctant un système spécial d’enchères de demandes de devis pour les revendeurs principaux et les revendeurs finaux de Power Systems.

    https://www.itjungle.com/2017/11/06/ibm-deal-prices-current-power8-compute-like-future-power9/

     

    IBM a donné une nouvelle vie à sa plateforme Notes/Domino en annonçant qu’il confiait le développement du produit à HCL Technologies. L’entreprise indienne qui pèse 7 milliards de dollars n’aura pas les droits exclusifs sur le produit, mais IBM compte clairement sur elle pour apporter de nouvelles fonctionnalités à la plateforme.

    IBM gave its Notes/Domino platform new life when it announced that it was handing development of the product over to HCL Technologies. The $7 billion Indian firm won’t have exclusive rights to the product, but IBM is clearly leaning on it to bring new features.

     

    Décembre

    IBM i 7.1 ne bénéficiera plus du support traditionnel à la fin du mois d’avril 2018. Mais IBM a annoncé ce mois-ci que les clients qui ne peuvent migrer d’IBM i 7.1 ou 7.2 d’ici là auront la possibilité d’acheter des contrats d’extension d’assistance. L’entreprise a également annoncé un contrat d’extension d’assistance pour PowerHA 7.1

    https://www.itjungle.com/2017/12/04/service-extension-outlined-ibm-7-1-powerha-7-1/

     

    Il y a beaucoup de façons de « moderniser » votre application IBM i. Vous pouvez créer des interfaces utilisateurs web ou mobile. Vous pouvez adopter un formulaire libre RPG et migrer la base de données vers Modern SQL. Vous pouvez héberger tout cela dans le cloud. Vous pouvez y intégrer des capabilités analytiques. Ou, si vous êtes VAI, le vendeur de logiciel ERP IBM i, vous pouvez faire tout cela à la fois.

    https://www.itjungle.com/2017/12/06/vai-covers-bases-modernization/

     

    Toute l’équipe ID INFO vous souhaite ses meilleurs voeux pour l’année 2018, remplie de nouveaux moments inoubliables.

    Auteur : Alex Woodies

    Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

    Leave a comment

    Required fields are marked *