webleads-tracker

Les 6 fonctionnalités précieuses de l'IBM i qui le maintiennent en avance

  • Les 6 fonctionnalités précieuses de l'IBM i qui le maintiennent en avance

    Pour rappel : Les iSeries et AS400 sont des serveurs. L'IBM i est un système d'exploitation. Les appelations sont utilisées de manière interchangeable pour permettre aux gens de retrouver ce genre d'information sur le web.

    Cet article a été écrit pour souligner les principales caractéristiques de l'IBM i en réponse aux critiques qui affirment que l'IBM i est « vieux ». L'IBM i n'est PAS « vieux », il est toujours en avance.

    La semaine dernière, un de mes clients [un client de l'auteur original Robert Losey, NDT] m'a confié que son chef d'équipe réseau pense que l'IBM i est archaïque. Cet administrateur réseau soutient également à sa direction que son serveur IBM i est « ancien » et qu'il devrait le remplacer par une technologie moderne (indice : Microsoft Windows). Pour lui, peu importe que son entreprise utilise une application ERP en place depuis 20 ans et qui fonctionne très bien.

    Lorsque j'entends des bêtises comme ça, je rappelle aux clients 6 fonctionnalités de l'IBM i par rapport aux autres systèmes d'exploitation :

    1- L'IBM i est livré pré-testé, préchargé et intégré au serveur IBM POWER. Vous avez peut-être installé votre dernier serveur IBM i sur POWER depuis un certain temps. Néanmoins, la configuration d'un cluster Windows nécessite une planification, des licences Microsoft et 20 à 60 heures ou plus de services professionnels pour un point de départ d'un ERP basique pour une petite ou moyenne entreprise. Alors que les serveurs Intel peuvent sembler avoir un coût inférieur à celui d'un serveur IBM POWER, les « économies » s'évaporent lorsque vous ajoutez le coût du logiciel et de la configuration. J'ai vu d'anciens clients de POWER passer à Windows pour dépenser 20 à 30 000 $ en licences Microsoft et 20 à 40 000 $ en configuration. Dans certains cas, encore plus. Toutes les économies attendues avec du matériel moins cher ont été perdues en raison des licences logicielles et des services professionnels pour configurer le cluster de serveurs Intel.

    2- L'IBM i est une conception architecturale basée sur les objets qui offre une résistance aux virus en protégeant le code du système d'exploitation contre les modifications (via la protection du stockage matériel) et en empêchant l'exécution des instructions exécutables stockées dans un fichier, une source courante de virus. L'IBM i aide également à protéger les données contre les pirates grâce à la détection et à la prévention des intrusions intégrées et dispose d'un journal d'audit pour suivre les modifications et violations de sécurité afin de faciliter la conformité et l'audit. Nous savons tous que Windows ne peut pas faire ces déclarations.

    3- L'IBM i offre une sécurité fiable avec des outils d'audit et de conformité. Pour les entreprises qui utilisent des serveurs Windows et UNIX, la gestion de la sécurité et des virus est un défi majeur en termes de temps et d'argent. Selon secunia.com, l'IBM i a une longue histoire de déficit significatif de conseillers en sécurité par rapport aux environnements d'exploitation Microsoft Windows Server et UNIX. Une étude récente de l'ITG sur l'environnement de sécurité intégré a conclu que l'IBM i fournit aux entreprises un niveau de sécurité du système d'exploitation incomparable.

    4- L'IBM i gère et équilibre automatiquement le stockage des données sur plusieurs lecteurs de disque. L'équilibrage de stockage automatisé optimise les performances et aide les entreprises à éviter de réorganiser les unités de disque et de défragmenter les disques pour récupérer l'espace inutilisé. Cette capacité permet aux utilisateurs d'IBM i d'économiser les utilisateurs et de diminuer le besoin en effectif par rapport aux autres systèmes d'exploitation. J'ai des utilisateurs Windows avoir besoin d'un expert BDD / ingénieur système à temps plein (environ 60 à 80 000 $ par an) ou d'un service mensuel (dans une fourchette de 1 à 4 000 $ par mois).

    5- En utilisant la gestion hiérarchique du stockage fournie par IBM i, les disques SSD (Solid State Drive) peuvent aider à améliorer les performances des requêtes de longue durée ou des travaux par lots. Les données les plus actives peuvent être placées automatiquement sur les disques SSD, ce qui facilite l'obtention des avantages des temps de réponse d'I/O plus rapides des disques SSD. J'ai plusieurs clients avec des SSD qui ont documenté des gains de performances de 400% par rapport à leur serveur IBM POWER précédent avec disques durs.

    6- Pour une croissance sans interruption et une transition vers un nouveau matériel, l'IBM i possède une interface machine indépendante de la technologie (TIMI) qui fournit une couche de protection entre les applications et les périphériques matériels, tels que les processeurs et les disques. éprouvé depuis de nombreuses années et générations de technologies, le TIMI protège les applications des changements de périphériques matériels et des technologies de processeur, permettant aux applications d'être mises à niveau sans recompilation. TIMI permet aux utilisateurs IBM i de déplacer facilement leurs applications vers de nouvelles versions de système d'exploitation ou de serveur. Les utilisateurs d'IBM i n'ont pas à se préoccuper des changements vers les nouvelles technologies.

    Beaucoup de gens dans l'informatique dénigrent l'IBM i parce qu'ils ne comprennent pas ou ne cherchent pas à comprendre ses points forts et à quel point il est utile à leur entreprise. Je vous encourage à rappeler à vos équipes et à votre hiérarchie ces 6 fonctionnalités IBM i. Ces fonctionnalités assurent la fiabilité, la sécurité et les performances du système et permettent ainsi d'économiser de l'argent.

    Article original de Robert Losey : https://bit.ly/2WrsPJQ

    Comments are closed.