webleads-tracker

L’AS400 on le jette ou on l’utilise différemment ?

  • L’AS400 on le jette ou on l’utilise différemment ?

    L’AS400 on le jette ou on l’utilise différemment ?

    Vous avez une motivation d’améliorer et moderniser votre SI et vous réfléchissez pour profiter de changer de plate-forme. L’IBM i demeure un cas à part pour les Directions Générales et Directions Informatiques car l’équation :

    « Coût Build + 5 années de Run nouveau SI  < 5 années de Run ancien SI » est à étudier avec beaucoup d’attention.

    Les faibles coûts de Run de l’IBM i en comparaison avec tous les autres OS du marché, font que les projets Bigbang pour quitter la plate-forme IBM i sont plus complexes à mettre en œuvre que sur d’autres OS. Pour étayer ces propos nous partageons l’expérience de LIDL qui a interrompu la mise en place du système SAP ERP au bout de 7 ans d’un projet s’élevant à 500 millions d’euros. A la lecture des différents forums, notre première réaction a été de penser qu’il s’agissait d’une fausse info ! En faisant des recherches plus approfondies sur de nombreux sites germaniques nous avons trouvé de nombreux écrits sur ce sujet.

    Lidl est l’une des plus grandes chaines de supermarchés au monde. Ils sont implantés dans 29 pays et détiennent plus de 10.000 magasins, 140 centres logistiques et emploient environ 315.000 personnes. Leur QG se trouve en Allemagne. La marque a été créée en 1930 et leurs premiers discounters ont ouvert leurs portes en 1973.

    Vers 2011, ils ont commencé à travailler sur un nouveau projet de transformation informatique : passer de leur système ERP vétuste, « Wawi », une création Lidl datant des années 1990 à un système moderne de SAP Vente au Détail basé sur SAP HANA. Ils ont baptisé ce projet « eLWIS ». Il était alors qualifié de procédé de transformation le plus grand de toute l’histoire de l’entreprise. Le nouveau système pourrait alors réduire considérablement la charge de maintenance des données, permettre aussi bien les analyses de chiffres clés que des prévisions en temps réel.

    En 2016, au cours d’une interview orchestrée par le magazine économique Dice, un membre de l’équipe du management informatique de Lidl évoquait le lancement réussi du nouveau système eLWIS en Autriche et que tout se mettait en place dans l’optique d’un lancement international. Il a même été évoqué que 600 employés travaillaient directement sur ce projet dans leur QG de Heilbronn en Allemagne. On parlait alors également de 600 autres personnes déployées de par le monde.

    Puis à l’été 2018, la mise en place semblait alors être terminée en Irlande du Nord et aux États-Unis. Mais tout à coup le management de Lidl prend la surprenante décision suivante : interrompre complètement le projet SAP Vente au Détail et revenir à l’idée d’un développement de leur ancien système ERP, Wawi. La raison alors évoquée auprès des employés et de la presse mettait en avant l’analyse des coûts et bénéfices penchant en faveur d’un développement plus poussé de Wawi plutôt que de poursuivre le lancement de SAP Vente au Détail dans les 26 autres pays où Lidl est implanté. D’une façon certes quelque peu ironique ils ont stipulé : « il ne s’agit pas d’une décision contre SAP mais plutôt en faveur de  notre propre système. Lidl continuera de travailler en étroite collaboration avec SAP dans d’autres domaines. »

    Donc Lidl a désormais l’intention de faire machine arrière en ce qui concerne les avancées réalisées dans le domaine de SAP Vente au Détail et de réinstaller Wawi dans ces pays. Et ils vont alors se concentrer sur la transformation du vieux système vers un système modulable à l’épreuve du temps avec l’aide de leurs ressources informatiques internes. Cependant, des experts du secteur estiment la perte due à l’arrêt de la mise en place du système SAP Vente au Détail à 500 millions d’Euros.

    Mais réfléchissez une seconde : vous avez une équipe de 1200 personnes qui travaillent pendant 7 ans (apparemment) sur la mise en place d’un nouveau système ERP et après tout ce travail, vous pensez qu’il vaudrait mieux faire machine arrière et continuer à développer un système vieux de déjà 30 ans. Il y a quelque chose qui, décidément ne tourne pas rond dans ce projet. Mais je peux vous dire une chose : il faut un sacré courage pour prendre une telle décision. Elle vient juste un peu tard, à mon avis.

    Quelle sorte de projet de transformation digitale pourriez-vous faire aboutir si vous aviez 1200 personnes qui travaillaient pour vous, 7 ans durant ? Qu’est-ce qui a manqué à Lidl dans ce projet eLWIS à votre avis ? Je ne veux pas me précipiter et dénigrer le système SAP ERP car je crois (ou j’aimerais tout au moins croire) qu’il ne s’agit pas ici d’un manquement dû au système en lui-même. Quelles pensées vous viennent alors à l’esprit ? Qu’en pensez-vous ?

     

    Source : https://www.heise.de/newsticker/meldung/Elwis-ist-tot-Lidl-stoppt-millionenschweres-Projekt-mit-SAP-4111245.html

    Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

    Leave a comment

    Required fields are marked *